Dans leur nouveau projet, DIE REDNER posent la question de la responsabilité et des possibilités :

La responsabilité et les possibilités d'un État, d'une société et d'un individu face à une réelle menace (terroriste) interne ou externe.

Face aux actes terroristes répétés, autrefois à l'échelle nationale, aujourd'hui à l'échelle mondiale, les questions suivantes se posent :

  • comment agit ou réagit l'État / l'individu face à une menace ?
  • quelles actions et réactions sont discutées ?
  • qui est en mesure d'endosser la responsabilité ?
  • qui exécute les décisions ?
  • et comment ?

 

Helmut Schmidt a soulevé toutes ces questions dans son émouvant et marquant discours du 20.10.1977, prononcé peu de temps après la mort de Hanns Martin Schleyer. C'est surtout l'aspect humain du discours, plus que son contenu, qui apporte des réponses ; celles-ci sont dictées par le ton et le style du discours ainsi que par le doute perceptible qui l'assaille dès qu'il évoque une manière sensée d’appréhender cette situation et cette forme de confrontation. Agir ou ne pas agir, le résultat est imprévisible, la responsabilité subsiste...

 

Heike Groos, médecin de l'Armée fédérale, soulève les mêmes questions à peine 30 ans plus tard. En juin 2003 elle était le médecin responsable sur le lieu de l'attentat-suicide contre un bus allemand qui devait transporter une vingtaine de soldats à l'aéroport à la fin de leur service à Kaboul.

Là aussi la question de la responsabilité, de l'incapacité à agir correctement.

 

Ces deux discours originaux, l'un historique, l'autre enregistré exclusivement pour DIE REDNER lors d'une interview, constituent le point de départ pour response.UN.ability. Des chorégraphies réalisées par les danseurs et danseuses de la Donlon Dance Company sont filmées puis projetées sur un écran dans un style propre aux « Orateurs » : elles viennent illustrer ces questions et leur donner mouvement et expression.

 

À travers leur musique, parfois jouée sur des instruments afghans, les « Orateurs » donnent naissance à une œuvre dense au contenu intemporel. Dans l'espoir de contribuer au débat sur l'Afghanistan qui n’a pas eu lieu.

 

Le spectacle est subventionné par Netzwerk Neue Musik.